Marathon Boulogne-Billancourt Hauts-de-Seine

Retrouvez sur cette page, un article informatif et des conseils sur l'alimentation du sportif lors d'un marathon, ainsi qu'une liste de magasins spécialisés à Boulogne-Billancourt, à même de vous offrir le matériel que vous recherchez.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Maison Du Patin
(014) 621-2732
21 rue 4 Cheminées
Boulogne Billancourt, Hauts-de-Seine

Données fournies par:
On & Off Rugby
(014) 699-0561
42 avenue jean Baptiste Clément
Boulogne Billancourt, Hauts-de-Seine

Données fournies par:
Sedirep Sarl
(014) 621-4263
28 avenue edouard Vaillant
Boulogne Billancourt, Hauts-de-Seine

Données fournies par:
Centrale Du Vetement De Ski
(014) 608-2003
17 avenue gén Leclerc
Boulogne Billancourt, Hauts-de-Seine

Données fournies par:
Sport Center
(014) 608-0640
199 boulevard jean Jaurès
Boulogne Billancourt, Hauts-de-Seine

Données fournies par:
Yusho Ltd
(096) 157-5379
29 rue gambetta
Boulogne Billancourt, Hauts-de-Seine

Données fournies par:
Ben Khemaies Zouhair
(014) 604-2541
103 boulevard jean Jaurès
Boulogne Billancourt, Hauts-de-Seine

Données fournies par:
Sport West
(096) 420-0609
21 rue 4 Cheminées
Boulogne Billancourt, Hauts-de-Seine

Données fournies par:
Passion Running
(014) 626-1825
233 boulevard jean Jaurès
Boulogne Billancourt, Hauts-de-Seine

Données fournies par:
Courir France
(014) 825-9316
76 boulevard jean Jaurès
Boulogne Billancourt, Hauts-de-Seine

Données fournies par:
Données fournies par:

Quelle alimentation pour un marathon ?

Quelle alimentation pour un marathon ?

Mise à jour le Lundi, 23 Mai 2011 20:51 Écrit par Isabelle : nutritionniste conseil Mercredi, 11 Novembre 2009 18:37

Un peu de physiologie ...

Une bonne compréhension des contraintes physiologiques liées à la pratique sportive permet de définir au mieux les besoins énergétiques du marathonien.

Pour rappel, les muscles ont besoin d'énergie et plus spécifiquement d'adénosine tri-phosphate ou ATP.

La scission de l'ATP fournit une quantité importante d'énergie au muscle. Cependant, les réserves d'ATP dans notre organisme sont minimes et ne permettent une mobilisation des muscles que de quelques petites secondes...Il est donc nécessaire de résynthétiser l'ATP au fur et à mesure des besoins. Trois grandes voies sont possibles pour cela: la créatine phosphate (CP), la filière glycolytique anaérobie et la filière glycolytique aérobie.

Pour le marathonien, cette dernière filière est la principale source de fourniture d'énergie musculaire. Il est donc important de veiller à bien la développer par un entraînement adapté et lui permettre de fonctionner au mieux, par une alimentation adéquate.

Comment optimiser le fonctionnement de la filière aérobie?

Chez le marathonien, la fabrication de l'ATP va avoir lieu essentiellement en présence d'oxygène : l'oxydation des glucides et, dans une moindre mesure des lipides et protéines (bien moins efficace), va donner de l'ATP et du gaz carbonique (CO2) qui sera éliminé par les poumons. L'avantage de cette filière est la non production de lactate.

Pour que la fabrication d'énergie soit efficace, l'organisme doit disposer de glucides rapidement oxydables sous forme de glucose sanguin. Celui-ci proviendra de l'alimentation pendant l'activité physique mais aussi des réserves hépatiques et musculaires de glycogène. Les réserves de glycogène musculaire sont la principale source énergétique au début d'un effort de faible intensité. Au fur et à mesure que les réserves diminuent, le glycogène hépatique mais aussi les lipides participent de façon croissante à la fourniture d'énergie.

Ces réserves sont fonction de l'entraînement mais aussi de l'alimentation des derniers jours précédant l'activité. Elles sont de toute façon faibles car représentent environ 500g au total.

Quand les réserves s'épuisent au cours de l'effort, une sensation de fatigue apparait.

Pour résumer, l'apport en glucides doit être un élément clé dans l'alimentation du marathonien.

Un impératif: gonfler ses stocks de glycogène

Le marathonien doit suivre un entraînement adapté qui va lui permettre de ne pas trop souffrir le jour J. Cet entraînement, principalement réalisé en endurance, aura aussi pour effet d'améliorer l'efficacité de la filière aérobie et de favoriser le stockage du glycogène dans les muscles. L'athlète entraîné a, en effet, la faculté de stocker plus de glycogène qu'un sédentaire.

Hormis l'entraînement, l'alime...

Lire la suite de l'article sur le site de Diététique Sportive

Copyright © 2011 Dietetiquesportive. Tous droits réservés.